Au bonheur des arbres

Pour écrire cet ouvrage, j’ai renté de me laisser porter par l’énergie des arbres et de comprendre ce qu’ils avaient à me dire. Puis, dans un second temps, j’ai recoupé ces perceptions avec les mythes, les propriétés médicinales et les légendes populaires qui entourent l’arbre que j’avais rencontré. On parle ici de rencontre subtile avec des êtres très évolués. Les arbres seraient même plus évolués que nous, selon le botaniste Francis Hallé dans une interview à Télérama (voir aussi le magnifique documentaire sur lui, « Il était une forêt » de Luc Jacquet).

Les scientifiques commencent à mieux comprendre les liens des arbres entre eux et avec les autres espèces, leurs moyens de communication (avec des odeurs…). Ils sauraient même compter et seraient sensibles à la douleur, selon Peter Wohlleben, auteur de l’incontournable « La Vie secrète des arbres » (un livre « passionnant comme un roman » déclarait François Bunel sur France 5 dans « La Grande Librairie ».) Même les artistes se joignent au mouvement, en témoigne l’exposition parisienne « Nous les arbres », à la Fondation Cartier pour l’art contemporain

Dans « Au bonheur des arbres », je me suis penché sur le chêne, le mûrier blanc, le cerisier symbole de générosité, l’if du renouveau, le frêne image de l’audace, le ginkgo… Il s’agit au départ d’articles que j’ai écrits pour Plantes et Santé, avec d’autres co-auteurs: notre livre rend hommage à plus de 50 spécimens. Il y est question de mythes, de savoirs ancestraux, de propriétés thérapeutiques. Il vous invite à entrer en relation avec ces géants du monde végétal pour vous ressourcer profondément.

« Au bonheur des arbres. Comment ils nous ressourcent et nous font du bien », ouvrage collectif, Editions Terre Vivante, 200p.

Sujets

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *