Jeunes et seniors unis pour le climat

Ecouter le débat entre Gary Domeniconi du Lausanne Action Climat et Jean-Claude Keller des Grands-Parents pour le Climat:

Il y a quelques mois, le 22 novembre 2018, les activistes du Lausanne Action Climat (LAC) ont singé une partie de tennis dans les locaux de Credit Suisse. Ils scandaient le slogan « Si Roger (ndlr: Federer) savait ». Leur but: dénoncer les investissements de la banque dans les énergies fossiles et alerter le tennisman sur son sponsor. Quelques semaines plus tard, les activistes du LAC se retrouvaient aux côtés notamment des Grands-parents pour le climat à Berne, avec des cloches et des casseroles pour réveiller les parlementaires pendant la COP 24.

Comment les seniors et le jeunes vivent-ils l’urgence climatique? Quelles actions mettent-ils en place pour y faire face? J’ai invité au « Grand Direct » deux membres de Lausanne Action Climat et des Grands-Parents pour le climat à débattre de leur engagement pour la planète.

Le Lausanne Action Climat (LAC) a été fondé en 2017 par de jeunes activistes lausannois, au retour d’Ende Gelande, une action allemande de désobéissance civile pour bloquer les mines de charbon. Ils se situent dans la mouvance de l’ONG 350.org (dont le nom fait référence à la concentration maximale de CO2 dans l’atmosphère qu’on peut supporter, soit 350 ppm). Indignés par l’inaction ambiante, les jeunes du LAC appellent à un changement de système. Leur outil principal : des actions de désobéissance non violente. Leur action dans le bâtiment de Credit Suisse, rue du Lion d’Or à Lausanne, était leur première d’envergure. Depuis, un certain nombre d’entre eux ont rejoint les rangs d’Extinction Rebellion.

Les Grands-Parents pour le climat sont issu d’un mouvement international lancé par Hafdan Wiik, grand-père norvégien ébranlé par 4e rapport du GIEC. Leur texte fondateur stipule «Nous n’héritons pas de la Terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos petits-enfants».

Update: cette émission a été diffusée en janvier 2020 dans « Le Grand direct » de Radio Django, animé par Fabien Honsberger. Depuis, le procès lié à la partie de tennis chez Credit Suisse a eu lieu à LAusanne et les 12 activistes du Lausanne Action Climat ont été acquittés. Le juge Philippe Colelough, le 13 janvier 2020, a légitimé la désobéissance civile qui alerte sur le climat. Dans la foulée de ce jugement, le site discreditsuisse.ch donne des données sourcées sur les dénégations de la banque et Roger Federer est sorti de son silence.

Sujets

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *