Sarah Benoit aime ses brebis

Je rencontre Sarah Benoit cuisine de sa ferme de La Plumette, à Mollie Margot (VD). Dans ce témoignage enregistré pour « Humans of Suisse », elle revient sur ses années d’alpage. Cette diplômée en histoire de l’art et son mari passaient la moitié de l’année à vivre avec les bêtes que les éleveurs leur confiaient, notamment au pied du glacier des Diablerets (VS). Après la désalpe, ils redescendait dans la vallée pour leurs « jobs d’hiver ».

Sarah, 44 ans, raconte sa vie à l’alpage et son quotidien dans sa ferme de La Plumette.

Quand leurs deux enfants ont eu l’âge d’aller à l’école, ils ont dû abandonner à regret la vie en alpage. Après cinq ans de recherche, ils ont trouvé une ferme où s’établir, sur le Plateau suisse, en bordure des bois du Jorat. Le rêve de Sarah de devenir agricultrice à temps plein pouvait enfin se concrétiser. Non sans mal car les banques, pour qui l’agriculture est une activité risquée, ne leur ont quasiment rien prêté.

A La Plumette, Sarah et son mari élèvent des vaches et des brebis, cultivent des asperges vertes et des céréales anciennes, élaborent des farines moulues sur meule de pierre Astrié et fabriquent de délicieux fromages de brebis. Notamment un pecorino dont Sarah tient la recette d’un italien nonagénaire qui lui a transmis ses secrets. D’ailleurs pendant notre entretien, elle quitte de temps en temps le micro pour aller retourner ses fromages en cours de fabrication.

Portrait réalisé pour la série Humans of Suisse de l’émission de Lucas Thorens «A l’abordage». Il a été diffusé sur la RTS-La 1ère le 20 novembre 2020.

Partager

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Sujets

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *