«Douze kilos dans mon sac à dos»

Tony Ecourtemer «L’homme qui voyage sans argent», se déplace à pied. Pour aller loin, mieux vaut voyager léger… Ce qui tombe plutôt bien, car cette nécessité rejoint la quête de simplicité volontaire de Tony. Au fil de son périple, il a allégé son sac à dos pour ne garder que l’essentiel. Il nous en livre le contenu.

  • 1 tente (2kg)
  • 1 sac de couchage + un drap-duvet (1kg)
  • 1 tapis de sol très fin, qui sert de matelas et protège de l’humidité
  • 1 bouteille d’eau
  • 4 pantalons, 3 slips, 3 t-shirts
  • 1 brosse à dents, 1 serviette, 1 coupe-ongles
  • pharmacie  : 1 tire-tiques (il en a souvent retrouvé accrochées sur sa peau), du Citroplus (pour booster le système immunitaire), de la Bétadine (Tony l’a récemment enlevée de son sac, depuis qu’il a découvert que l’urine était un des plus puissants désinfectants), et des pansements qu’il a aussi retiré de sa pharmacie
  • 1 paire de sandales « minimalistes » pour les endroits où il ne peut pas se rendre pieds nus, comme certains centres de méditation
  • 1 téléphone portable, 1 passeport.

A lire le récit de Tony, qui explique sa démarche dans «L’homme qui marchait sans argent».

Sujets

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *